Qui sont les musiciens ? Voici les réponses !

J’ai commencé à 5 ans. J’ai reçu mon
premier instrument, une guitare classique,
taille enfant, car papa pensait qu’il valait mieux que je reçoive un instrument facile à transporter. Suivirent des concerts classiques dans la petite et dans la grande halle de musique de Hambourg. A 12 ans s’y est ajouté le piano dont je rêvais depuis longtemps. Uniquement du classique? Oh non, avec le chant, les deux instruments étaient parfaits pour l’accompagnement et c’est ainsi que j’ai commencé à me produire en solo. Plus tard, j’ai aussi donné des concerts avec des orchestres scolaires.
Après le Bac, j’ai immédiatement continué avec la musique. En plus de mes passages sur scène avec différentes formations musicales, mes jobs en studio et mes sessions de composition de chant à Stockholm, je suis très heureuse de me produire avec ABBAFEVER.

Salut cher fan de ABBA - FEVER, je suis Isobel (Izzy) Meyer-Davies et voici mon
histoire musicale ...
J’ai eu ma première expérience avec la musique à l’âge de 5 ans. Mon père est musicien et très tôt, j’ai pu assister à ses répétitions dans la cave et chanter avec lui. Mes parents ont découvert très tôt mes talents musicaux et ils m’ont acheté pour mon anniversaire mon premier piano et mon premier microphone personnel. Ils ne savaient pas à l’époque ce qu’ils avaient suscité. Ce qui dans les premières semaines ou mois ou bien même années ressemblait au cri d’un chat vagabond amoureux se transforma, à force d’entraînement, en véritable musique. Mon plaisir à faire de la musique augmenta sans cesse. Je répétais et répétais et sortis finalement de ma cave pour mon premier vrai concert devant un public. Depuis beaucoup de choses sont arrivées. J’ai besoin de la musique, de la scène, du public et des nombreux moments de grande émotion que je ne saurais vraiment décrire. Mais comment ai-je découvert ABBAFEVER?
En l’an 2000, lors d’enregistrements en studio, j’ai fait par hasard la connaissance de quelques musiciens de ABBA - FEVER et ils m’ont parlé. C’était au bon moment et au bon endroit. Dès mes débuts sur scène, la musique d’Abba est vite devenue très importante dans mon répertoire. La magie de cette musique m’a toujours fascinée. Bien sûr j’ai tout de suite dit oui. Chez Abbafever je suis chargée entre autre des arrangements au piano, des séquences avec choeur ainsi que de la planification de la lumière sur scène et de la chorégraphie.

Bonjour à tous.
Mon nom est Johannes.
Depuis 2014 je suis la progéniture d’ABBA FEVER. Je suis le petit dernier du groupe.
Etre dans un groupe comme ABBA FEVER est un immense bonheur. Mais mon bonheur suprême est ma femme et notre bébé qui vient de naître. Mon nouveau-né ! (Il sera sans doute le plus grand fan d’ABBA que le monde n’a jamais vu)

Avant d’être un mari, un père et membre de la « Fever Family », j’ai voyagé à travers le monde comme musicien. A l’âge de 14 ans, ma formation vocale classique a commencé. Plus tard, j’ai obtenu mon diplôme à Hambourg de chanteur, danseur et acteur.

J’ai connu beaucoup de grands moments dans les salles de spectacles du monde entier. Récemment j’étais sur la tournée Européenne pour le spectacle «The 12 Ténors ».

Aujourd’hui, je suis vraiment impatient de passer beaucoup de temps avec ABBA FEVER. Je suis fier de faire partie du plus cool et du meilleur Tribute ABBA.

A bientôt !



Il poussa son premier cri le 18-5-65 à Hambourg. Un nouveau bélier était né!
Cela se passa à l’occasion de son 11e anniversaire: la première guitare. Un petit pas
pour Axel, mais un monumental roc musical pour le reste du monde. En ce temps-là, le monde semblait relativement petit (... du moins par rapport à moi). Il y avait les jérémiades de ma grand-mère et de ma mère: de toute façon cela ne durera pas longtemps ! Hobby éphémère !!!
Premier ensemble en 1984 (pas de nom ... je n’en trouvais pas!), puis en 1985 l’ensemble Chigugu avec ma “propre fantaisie”, 1989 Ensemble Juicy Miss Lucy jusqu’en 1993, 1992 Duo de guitares XXL fondé avec Jörg (une idée super). 1993 a fondé SVBS Coverband, 2000 l’ensemble
NIGHTFEVER, 2001 ABBA - FEVER.
J’ai remarqué relativement tôt qu’avec la musique de Abba, des gens de tous âges réagissaient toujours de manière très particulière. A la fin des années 70, début des années 80, je ne voulais bien entendu pas avouer que moi aussi, je trouvais Abba bien!
Enfin j’avais tout de même des stickers de AC/DC, Kiss ou Police sur ma trousse, mais certainement jamais de Abba! Ce n’est que bien plus tard que j’ai compris combien la musique de Abba était intelligente et pourquoi les gens y réagissaient de manière si particulière. Aujourd’hui, je joue Abba avec beaucoup de joie. Une très belle musique.
Autrement je suis fou de rôti de canard (… et pas seulement à Noël) et du comique Götz Alsmann (que je salue au passage!).


Je m’appelle Rainer, suis
célibataire. Je suis né le
1-8-68 à Hambourg et suis un des membres fondateurs d’ABBA -FEVER. Je joue de la batterie depuis plus de vingt ans. En plus des hits et des rythmes cool de ABBA, je m’occupe dans la formation de l’harmonisation des chansons, ce qui chez ABBA n’est pas sans importance.
La plupart du temps, je m’emballe lorsque j’entends nos deux chanteuses Barbara et Anja – peut-on témoigner plus de respect pour la musique d’ABBA? Afin que dans votre vie aussi, la musique de ABBA joue un grand rôle, je ne peux que vous recommander d’assister à l’un de nos concerts. Salutations, Rainer

P.S.: Un grand merci et surtout mes meilleures salutations à tous les fans de
ABBA - FEVER!!!




Heiko Behrendt a commencé à jouer de la guitare à 12 ans. Ce n’est qu’à l’âge de 19
ans qu’il devint joueur de basse par conviction, puis mit la guitare de côté (ses
mains sont trop grandes et ses doigts trop longs!!!). Finalement il se posa la question suivante; études ou musicien professionnel? Il décida d’opter pour les études et est maintenant gérant d’une agence d’événements à Hambourg pendant son temps libre.
En 2002, une grande chance s'offrit à lui: Henning fit venir son vieux camarade d’école comme "joueur de basse assistant". La solution idéale pour Heiko comme compensation à sa crise des 40 ans. "Je suis devenu un fan de Abba lorsque je me suis occupé intensément de leur musique". Aujourd’hui j’adore la musique des suédois et j’aime chacune de leurs représentations.
Il est souvent considéré comme "Monsieur Business" et comme éternel ricaneur par ses camarades musiciens.

Heiko aime la vie, les gens et la musique. C’est un perfectionniste qui de temps en temps n’y regarde pas de trop près. Dans son for intérieur se trouve certainement un petit diable!


Avec ABBA - FEVER il n’est en fait jamais sur scène. Avec "ABBA - FEVER meets
NIGHTFEVER", il se trouve au centre du travail sur scène grâce à l’étendue et à
la diversité de son savoir. Stefan Wolter … un membre à 100% de la Fever-Family.
Dans le livre d’ Axel Marquardt “Les hommes en marche” –étude d’un people inconnu (Ed. Rake: 3-93 1476-09-x), Stefan Wolter est classifié comme un compagnon bizarre, qui a un rôle peu négligeable à jouer, lorsqu’il s’agit de mettre de l’ambiance au sein d’un groupe d’hommes en marche (lisez svp cette phrase deux fois, afin de l’alléger!). Dans ce cas, nous avons vraiment mis le doigt dessus. Pas seulement parce que ce verseau né en 1961 l’a fait dans le Hitzehoe DU Schleswig-Holstein. Bien plus puisqu’il est né là-bas, y a fréquenté le lycée et fait sa formation professionnelle, et avait à coeur partout de mettre de la bonne humeur.

Les médias ont véritablement pris possession de Stefan:
que ce soit en tant que "Stefan Wahnsinn" (= Stefan le fou) dans les années 80
comme DJ à la radio de Bamberg (1989), où avec son charme nordique il ensorcelait les Franconiens
comme voix pour de la publicité à la télévision et pour des spots
comme producteur de musique
comme animateur de radio "Dr. Beat" (Delta Radio, Kiel / Fun Fun Radio 95.0, Hambourg)
comme "Warm Upper" (ARD Das Quiz / NDR Quizshow / SAT1 VERA à midi et comme animateur très recherché pour des promotions Off Air.

Il est en toute occasion notre homme aux multiples facettes.


Seden is back - La génération ABBA plus vivante que jamais !